Soulager ses acouphènes avec la sophrologie

acouphènes sophrologie

Sifflement dans l’oreille, bourdonnement entêtant, les acouphènes peuvent vite devenir envahissants et détériorer la qualité de vie. Méthode simple et accessible à tous, la sophrologie permet d’atténuer son ressenti et d’apprendre mieux gérer les inconforts.

Les acouphènes

Les acouphènes sont un trouble de l’audition qui se manifeste par des bourdonnements, des sifflements ou grésillements en l’absence de bruit extérieur.
Intermittents ou continus, temporaires ou permanents, légers ou assourdissants, au niveau de l’oreille ou du crâne…les ressentis varient d’une personne à l’autre.
 
L’origine de ce trouble est multiple : traumatisme auditif du à une trop forte exposition au bruit, perte d’audition lié au vieillissement, choc émotionnel, certaines maladies ou prise de médicaments ototoxiques…
 
Aujourd’hui, 15% des français sont concernés par des acouphènes temporaires ou chroniques.
Dans 95% des cas, les acouphènes sont sans gravité au niveau physique…mais aucun traitement médicamenteux ne les fait disparaître. La gêne persiste et devient souvent envahissante avec de nombreuses répercutions sur la qualité de vie.

Une gêne envahissante

 
sophrologie wasquehal
Parce qu’il n’y a pas de bouton « stop » pour faire cesser les sifflements, les acouphènes peuvent entraîner des difficultés de concentration au cours de la journée, ou d’endormissement le soir venu.
Bruits parasites parfois envahissants, la persistance des acouphènes fatiguent et amènent souvent un sentiment d’injustice, une irritabilité, une anxiété, un stress pouvant aller jusqu’à la dépression.

L’aide de la sophrologie

Dans le domaine des acouphènes chroniques, la sophrologie propose dans un premier temps d’apaiser les tensions physiques, émotionnelles et nerveuses qui ont pu être accumulées. Il s’agit d’abord de décompresser, retrouver calme et bien-être émotionnel, puis d’apprendre à gérer son stress et ses émotions qui ont tendance à amplifier le son indésirable.
 
Puis au fil des séances, on apprendra à investir ses autres sens, habiter son corps et se mettre à l’écoute de ses sensations corporelles : se recentrer, prendre du recul et défocaliser son attention de l’acouphène afin d’en réduire la place dans notre vécu global et d’en diminuer l’intensité.
 
sophrologie lille
Certaines techniques pourront entraîner à la concentration : choisir de laisser le son parasite de côté pour se concentrer sur des sensations plus agréables, ou tout simplement sur le cours de la journée.
On pourra aussi travailler l’acceptation et à modifier la connotation émotionnelle négative pour chasser l’anxiété associée à l’acouphène.
 
Ce suivi sophrologique vise la prise en main des techniques par la personne accompagnée. Elle pourra pour apprendre à gérer et mieux vivre ses acouphènes de manière générale mais aussi lorsque la gêne augmente.

Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur les consultations individuelles et cours collectifs à Wasquehal ou à domicile sur la métropole lilloise, c’est ici :
>>> Accompagnements individuels
>>> Séances collectives

Sources :
http://www.journee-audition.org
http://www.france-acouphenes.org
http://www.ameli-sante.fr
Enquête JNA – IPSOS – Crédit Agricole 2014

 

crédits photo
always play it loud
tim von eenennaam
loud music warning campaign
matthijs
common creativ on flickr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>